9 juillet 2020

CLAUDE BEAUSOLEIL (1948-2020)

« Un astre lumineux de la poésie québécoise s’est éteint. »

La Presse (Montréal)

 

Auteur d’une soixantaine de titres traduits en une douzaine de langues, Claude Beausoleil est décédé le 24 juillet 2020 à l’âge de 71 ans.

Poète, mais aussi essayiste, traducteur, critique et romancier, Claude Beausoleil a profondément marqué la littérature québécoise depuis une cinquantaine d’années. Il a notamment reçu le prix Heredia de l’Académie française et le prix Charles-Vildrac de la SGDL, ainsi que les prix Émile-Nelligan et Louise-Labé.

Grand ambassadeur de la poésie québécoise, décoré de l’Ordre des francophones des Amériques, Claude Beausoleil était également membre de l’Académie Mallarmé, qui n’avait accueilli en son sein qu’un seul autre Québécois, Gaston Miron. Le Marché de la poésie (Paris) lui rendra hommage place Saint-Sulpice le 21 octobre à 19 h 30.

La plupart de ses livres ont été publiés au Québec par les Écrits des Forges, notamment Grand hôtel des étrangers et En un grand souffle noir. En France, Le Castor Astral a publié quinze titres (romans, essais, poésie) dont Oscar Wilde, pour l’amour du beau, Black Billie (une biographie versifiée de Billie Holiday) et Regarde, tu vois.

Claude Beausoleil au castor Astral

menu
Top