ISBN 979-10-278-0093-3

19,00 EUR

256 pages

novembre 2016

Pourquoi les poètes inconnus restent inconnus

Édition bilingue

Traduit par Thierry Beauchamp et Romain Rabier.

Préface de Keith Abbott

Note de Burton Weiss

En 1954, Richard Brautigan s’apprête à quitter Eugene, dans l’Oregon, pour tenter sa chance à San Francisco.
Peu avant son départ, il rend visite à Edna Webster, la mère de son seul lecteur et aussi de sa première petite amie.
Il lui tend une liasse de feuilles et dit :
« Quand je serai riche et célèbre, Edna, ce sera ta sécurité sociale. » Du haut de ses 21 ans, Brautigan sait déjà ce qu’il veut : mettre l’imagination au pouvoir, et des ailes aux mots de tous les jours. Un alchimiste du verbe est né, un génie précoce qui fait ses gammes avec ce qu’il faut de confiance en soi et d’ingénuité. Le tout explose comme un feu d’artifice à l’aube. Trente-six ans plus tard, en 1992, soit huit ans après la disparition de l’auteur, Edna Webster montre enfin le manuscrit à un libraire qui n’en croit pas ses yeux.

La presse en parle !

« Voici enfin traduits ces textes perdus, pour le plaisir de tous ceux que la magie de Brautigan enchante. Cette œuvre est le tamis d’un chercheur d’or de l’écriture. »

Page

« Ce n’est pas tous les jours qu’on dégote un trésor pareil, caché dans la vieille malle d’une dame âgée ! Tout y est drôle et intense. »

Frédéric Beigbeder

« Des poèmes et historiettes métaphysiques teintés de dérision. »

Le Monde

« La fraîcheur de ces inédits de jeunesse émerveille déjà ! »

La Voix du Nord

D'autres livres du même auteur

menu
Top