ISBN 979-10-278-0074-2

10,00 EUR

104 pages

mai 2016

À l’ouest des ombres

Coédition avec la Maison de la poésie de la ville de Rennes.

Ce recueil se présente comme un appel face à la haine. Nous sommes les enfants de Caïn : de ceux qui ont tué et survécu. Comment éveiller la part d’Abel qui reste en nous ? Comment ne jamais oublier que tout vainqueur est un vaincu potentiel ? Comment se mettre en garde contre les Ombres, qui ont vite fait de nous envahir ?

Ici, le poète dénonce le temps perdu par l’individu et le collectif à chercher les paradis perdus : l’entre-soi idéal. Pour lui, il y a surtout un avenir commun, à construire ensemble, la poésie apportant sa pierre à l’édifice.

La presse en parle !

« En miroir de Darwich qui refusait de s’excuser : Pour notre patrie, butin de guerre, / le droit de mourir consumée d’amour, Seyhmus Dagtekin a aussi le droit de porter son arme – pour qu’une balle devienne boule / De pain / Dans une bouche / Affamée – tant que la langue est translucide, tant que tous n’auront pas leur goutte d’eau ni une maison dans la neige. Il faut agiter les surfaces, brouiller les fonds, couper les barbelés, semer le trouble dans le hurlement silencieux qui produit des moutons. Alors que nous devrions être une meute de loups en chasse…

Il faut lire Seyhmus Dagtekin, d’urgence ! »

Salon Littéraire

D'autres livres du même auteur

menu
Top