ISBN 9782859207502

19,00 EUR

333 pages

mai 2008

Sous le soleil de Satan

Le premier roman de Georges Bernanos est divisé en trois épisodes :

• L’introduction, Histoire de Mouchette, met en scène une fille fière et impulsive qui soupçonne en elle-même la présence de Satan. Elle tue l’homme qui l’a séduite et se heurte à la lâcheté d’un autre séducteur, le député Gallet. Une crise de démence furieuse terrasse la malheureuse qu’on doit interner quelque temps.

• La première partie, La Tentation du désespoir, met en scène l’abbé Donissan qui, doutant de sa vocation, se retrouve aux prises avec les ruses, les déguisements, les avances directes et parfois même les menaces du diable. L’abbé rencontre Mouchette errant dans la campagne et lit avec pitié dans son passé. Il croit voir Dieu écrit dans son coeur, mais la rebelle choisit Satan et se suicide. L’agonisante réclamant Dieu, il l’arrache aux mains paternelles et la porte, tout ensanglantée, au pied de l’autel. Ce scandale vaut à l’abbé Donissan cinq ans de réclusion dans une trappe, après quoi il est nommé curé de Lumbres.

• La deuxième partie, Le Saint de Lumbres, nous le montre vieillissant, toujours humble et angoissé. Il croit un jour répondre à un appel de Dieu en essayant de ressusciter un enfant mort, mais un éclat de rire affreux lui révèle que Satan lui infligeait, par ce détour, la tentation de l’orgueil. L’enfant ne ressuscite pas, sa mère devient folle et l’abbé Donissan éprouve, dans son égarement, les premières atteintes d’une angine de poitrine. Il sera découvert dans son confessionnel, mort debout, par un Académicien en visite, lequel est sans nul doute un portrait caricatural d’Anatole France.

Sous le soleil de Satan a été porté à l’écran par Maurice Pialat, avec notamment pour interprètes Gérard Depardieu, Sandrine Bonnaire, Alain Artur et Maurice Pialat lui-même. Le film a remporté la Palme d’or au Festival de Cannes 1987, non sans provoquer un sérieux scandale : « Si vous ne m’aimez pas, je peux vous dire que je ne vous aime pas non plus », avait-il lancé alors qu’il était sifflé par une partie du public lors de la remise du prix.

D'autres livres du même auteur

menu
Top