ISBN 979-10-278-0013-1

24,00 EUR

Graphisme : PoaPlume

480 pages

juin 2016

Robert Wyatt

Different every time

Biographie

Traduit de l’anglais par Pauline Firla et Louis Moisan

Ce livre offre des entretiens exclusifs avec un des derniers génies du rock. Marcus O’Dair a en effet rencontré Robert Wyatt à de nombreuses reprises afin de signer la première biographie autorisée et de référence.

Accompagné de photographies rares, Robert Wyatt – Different Every time explore l’univers d’un artiste complexe qui a connu la gloire avec Soft Machine, Jimi Hendrix et Matching Mole, qui a travaillé avec les plus grands noms de la musique, Brian Eno, David Gilmour, Nick Mason, Franz Ferdinand, et qui connaît une carrière solo hors du commun.

Robert Wyatt apparaît ici sous de multiples aspects : de son engagement politique à ses influences artistiques, en passant par l’accident qui l’a paralysé à vie.

La presse en parle !

 

Presse étrangère

« La musique anglaise produit des personnages fascinants, mais peu sont aussi stupéfiants que Robert Wyatt. Ce livre extraordinaire saisit son intelligence, sa personnalité généreuse et sa gentillesse. Et c’est en plus une très bonne histoire de la scène musicale anglaise des années 1960 à nos jours. »

Brian Eno

« Robert Wyatt est l’un des très grands de la musique anglaise. »

BBC

« Un récit vif et méticuleux. »

Ian Penman, The Guardian

« J’ai adoré Different every time. Une biographie immense et un livre génial ! »

Mike Barnes, MOJO

« Si vous ne croyez pas que la musique politique d’avant-garde peut être enjouée et polémique, sincère et déchirante, vous avez besoin de Robert Wyatt dans votre vie. »

New Musical Express

 

Presse française

« Les ouvrages consacrés à Robert Wyatt sont bien trop rares. (…) Un monde unique, d’une sérénité remarquable, que l’on comprend mieux en ayant refermé cette biographie nécessaire. »

Sophian Fanen, Libération

« Robert Wyatt est le plus discret des génies. Cette biographie dresse un portrait détaillé de ses multiples incarnations. »

Laurent Rigoulet, Télérama

« Le témoignage de Wyatt appuie les informations sur une longévité sans compromis (nombreuses rencontres avec l’auteur). Le récit passe du Soft Machine psychédélique à la rédemption du Rock Botoom (mariage avec Alfie, très présente dans l’ouvrage, en fusion permanente). Et s’étend sur les nombreux albums solos (Old Rottenhat, Dondestan, Shleep, Cuckooland, etc.) Les plages intimes fourmillent. Ainsi l’on se ressource avec Robert pendant les moments de parads sur le South Bank de Londres. La musique de Robert incarne sa vie. La voici, en vrai. »

Ca va jazzer, Libération

« Cette biographie très complète servira désormais de référence en ce qui concerne Robert Wyatt »

Jukebox

« Le plus impressionnant du livre est d’ailleurs peut-être son abondante discographie et l’immense liste de dizaines et de dizaines de musiciens de toutes obédiences et de toutes chapelles avec lesquels il a collaboré va en sidérer plus d’un. Musicien de musiciens, modeste parmi les modestes, intègre, généreux, sensible, la biographie affectueuse mais jamais cire-pompes lui rend le tribut que sa place unique dans l’histoire du rock méritait et dresse au passage un portrait vivant de ces années folles là, vachement exotiques vues d’ici. »

Rock & Folk

« Musicien accompli, Robert Wyatt est également un homme doux et intense, passionné et passionnant. La preuve avec cette biographie qui abonde d’anecdotes et souvenirs des proches de l’ancien batteur de Soft Machine. En résulte une âme riche, et, cela va malheureusement sans dire, quelque peu torturée, dont parle avec passion l’auteur Marcus O’Dair. »

My Rock

menu
Top