ISBN 979-10-278-0229-6

15,90 EUR

192 pages

septembre 2020

Requiem pour un Keupon

Les 9, 10 et 11 novembre 1989, le groupe Bérurier Noir se sabordait en public en remplissant trois Olympia, mettant un terme à une épopée non moins incendiaire : la saga du rock alternatif en France.

Dans la foulée de la première vague punk, à la toute fin des années 1970 c’est toute une génération qui tente au travers de réseaux d’autoproduction, de concerts sauvages, d’alliances de circonstances avec la mouvance autonome ou les squatters des quartiers déshérités, de construire une contre-culture vivante et radicale basée sur un rock violent et en rupture avec le modèle dominant.

Rémi Pépin évoque de nombreux groupes comme Bérurier Noir, les Wampas, la Mano Negra, les Satel- lites, les VRP, les Garçons bouchers ou Pigalle mais aussi des cinéastes dont F.J. Ossang ou encore des auteurs dont David Dufresne ou Virginie Despentes. Ainsi, comme toutes les belles histoires, celle-ci est ponctuée de bruit et de fureur, d’espoirs et d’échecs, de loyauté et de règlements de compte. L’effondrement du bloc communiste et le triomphe de l’ultra-libéralisme marqueront sa fin.

menu
Top