Marcel Proust

Marcel Proust (1871-1922), écrivain français. Issu d’une famille bourgeoise qui manifestait une extrème curiosité intellectuelle, Proust se lia vite avec des jeunes gens férus de littérature et publia divers essais dans des revues, insérant ses poésie dans Les Plaisirs et les Jours. Il entama un roman autobiographique Jean Santeuil et traduisit les oeuvres de Ruskin. Adoptant la vision de l’univers esthétique anglais, Proust s’efforça d’échapper à la loi du temps pour tenter, par l’art, de saisir l’essence d’une réalité enfouie dans l’inconscient et  » recréée par notre pensée « .

Les livres de Marcel Proust au Castor Astral

La lecture est une amitié

Être préfacé par Marcel Proust (1871-1922), c’est s’exposer à « la douche écossaise de ses flatteries et de ses mots cinglants ». Jacques-Émile Blanche se remit d’ailleurs mal de celle…

Précaution inutile

Au début des années 1920, les éditions Arthème Fayard et Cie, sous la férule d’Henri Duvernois, lancent la revue Les Œuvres Libres, un « mensuel ne publiant que de l’inédit…

Jalousie

Jalousie est un texte d’une densité égale à sa crudité. Mais c’est d’abord une curiosité dans l’ordre de l’édition proustienne. En effet, cette centaine de pages inédites de Sodome et…

Confession d’une jeune fille (La) suivi de Violante ou la mondanité et de Sentiments filiaux d’un parricide

En 1896, La Confession d’une jeune fille n’est qu’une invention du jeune Proust. Mais onze ans plus tard, par une curieuse coïncidence, un fait divers rejoint la fiction, l’outrepassant en…

menu
Top