Georges Bernanos

Georges BERNANOS (1888-1948), homme de foi et de passion, chrétien de combat et solidaire des pauvres, anticonformiste et polémiste, débute dans le journalisme en collaborant à L’Action Française. Il rompt toutefois avec Maurras dès 1932, allant jusqu’à critiquer âprement nombre de principes qu’il avait jusque-là défendus et se rapprochant entre autres de Mauriac et Malraux.
À son retour des tranchées en 1918, il devient inspecteur d’assurances. Son premier roman, Sous le soleil de Satan, publié le 18 mars 1926 (il a alors 38 ans), remporte un succès considérable qui le convainc de se consacrer exclusivement à l’écriture. S’attaquant au conformisme bourgeois au nom de ses convictions catholiques, s’affirmant « ni de gauche ni de droite » et ne se rangeant dans aucun parti, le romancier du « réalisme surnaturel » et des conflits intérieurs est surtout l’ennemi de toutes les veuleries qui diminuent l’homme et de toutes les tyrannies qui l’écrasent. Bernanos s’installe aux Baléares en 1934, où il écrit son second chef-d’œuvre, Journal d’un curé de campagne. Lorsque éclate la guerre civile espagnole, écrivain témoin de son temps, il ne tarde pas à prendre le parti des victimes dans le violent pamphlet antifranquiste Les Grands Cimetières sous la lune (1938), pourfendant avec véhémence la compromission du clergé. Face à la montée des fascismes, il quitte ensuite l’Europe pour se réfugier au Paraguay, puis au Brésil, où il entreprend l’élevage de buffles. Il y passera la guerre en défendant sans cesse la cause de son pays déchiré et devenant l’un des plus grands animateurs spirituels de la Résistance française. En juillet 1945, Bernanos rentre en France où il meurt trois ans plus tard. Son œuvre romanesque est constamment rééditée.

Les livres de Georges Bernanos au Castor Astral

La France contre les robots

Publié en 1947 après les deux grands conflits mondiaux, La France contre les robots de Georges Bernanos met en garde les hommes contre la civilisation des machines dont l’objectif est…

Un mauvais rêve, Un crime

Préface de Guillaume Louet et Sarah Lacoste. Deux romans mais une histoire commune ! Lorque Bernanos commence à écrire Un crime, il a alors deux manuscrits en chantier : Un…

La Joie

Lancé par le succès considérable de son tout premier roman, Sous le soleil de Satan (paru en 1926), Georges Bernanos se jeta immédiatement dans l’écriture fiévreuse de L’Imposture. Son troisième roman, La Joie,…

L’Imposture

PRÉFACE DE JUAN ASENSIO Lancé par le succès considérable de son tout premier roman, Sous le soleil de Satan paru en 1926, Georges Bernanos se jeta immédiatement dans l’écriture fiévreuse de L’Imposture,…

Monsieur Ouine

La vie du livre Monsieur Ouine est aussi agitée et voyageuse que celle de Georges Bernanos. Commencé à Toulon en février 1931, abandonné et repris en décembre 1932, en partie…

Nouvelle Histoire de Mouchette

Mouchette, 14 ans, fille d’ivrognes misérables, est une adolescente taciturne et solitaire mais éprise de pureté. Un soir d’orage, elle s’égare dans les bois. Elle rencontre un braconnier bien connu dans le pays,…

Sous le soleil de Satan

Le premier roman de Georges Bernanos est divisé en trois épisodes : • L’introduction, Histoire de Mouchette, met en scène une fille fière et impulsive qui soupçonne en elle-même la…

Les Grands Cimetières sous la lune

Préface de Michel del Castillo Paru en 1938, ce violent pamphlet fit scandale en France à sa parution. Il condamne les exactions de la répression franquiste lors de la guerre…

La France contre les robots

Un demi-siècle après sa parution, ce pamphlet reste d’une incroyable actualité. Cette apologie de la Liberté est un défi jeté aux idolâtries du profit et de la force. Georges Bernanos, dans une…

menu
Top